L’idée est de concevoir la vie comme un tissu de relations. La cognition représente cet ensemble complexe, la santé sa cohérence globale, la maladie son incohérence. Soigner en Somatothérapie cognitive serait induire de la cohérence là où elle fait défaut par une interaction spécifique à la technique et un accompagnement personnalisé.