La Somatothérapie Cognitive est issue de recherches faites à partir de la consultation d’humains et d’animaux avec pour prémisses : 
- de redonner au patient sa véritable place, celle qui est au centre de la consultation.
- de soigner simplement avec nos mains et notre savoir. 
- de favoriser l’écoute disponible et attentive du corps plutôt que son examen savant et minutieux.
- de pouvoir se passer éventuellement de toute parole (c’est le cas dans le traitement d’un animal si l’on exclut le dialogue avec le propriétaire).
- enfin et surtout de mettre à jour et de comprendre, à chaque fois que cela est possible, les mécanismes simples qui sous-tendent les pathologies.

  Certaines conclusions se sont imposées très vite :
- il nous faut admettre que ça n’est pas le praticien qui guéri son patient, mais qu’il ne fait que l’aider à se guérir lui-même.
- nous pouvons favoriser l’autocorrection du corps par la précision du geste liée à une écoute attentive.
- il est judicieux de n'interpréter une correction, à l'aide de nos connaissances, qu'à posteriori du geste thérapeutique. Elle est alors imprégnée du sens qu'elle prend par le patient et pas seulement des à priori théoriques du praticien.  
- toute personne qui souffre ne guérira correctement que si elle apprend quelque chose de sa maladie. Le praticien se doit donc de tout faire pour aider cette personne à comprendre pourquoi et comment elle souffre pour lui permettre d’évoluer au mieux vers sa guérison avec une participation consciente quand c’est possible.